Stérilet : mon expérience

Après presque un an suivant l'arrêt de ma pilule que je ne supportais plus je vous en parlerai dans un prochain article, il a bien fallu que je choisisse une contraception. 

Après de nombreux questionnements, j'ai opté pour un stérilet : tranquille 3 ans (pour le Jaydess®), pas d'oubli possible, et pas de bébé non plus tant qu'il est en place. Normalement !
J'avais un peu peur, mais même quand nous n'avons pas encore eu d'enfants, on peut choisir le stérilet!
Intrauterine device with copper on red background

Le choix du stérilet : cuivre ou hormonal ? 
J'ai longuement hésité entre les deux, je ne voulais plus d'hormones pour toutes les raisons que nous entendons et de l'autre côté, celui en cuivre conserve nos cycles naturels mais augmente généralement le temps de saignements ainsi que la quantité. 
Il était donc hors de questions pour moi de partir sur celui en cuivre. Donc hop le choix est fait sur un hormonal qui délivre finalement moins d'hormones que la pilule. 

Quel praticien ? 
Gygy ou sage-femme: libre à vous ! Vous aurez généralement un rendez-vous plus rapide chez la sage-femme que chez le médecin. Et la sage-femme est tout à fait dans son rôle dans les consultations gynécologiques de prévention et de contraception ! De la prescription à la pose !

La pose ? 
Position gynécologique très confortable ! On vous met un spéculum pour bien voir votre col. On désinfecte, à l'aide d'une petit bâton (l'hystéromètre) on mesure la longueur de l'utérus, puis on insère le stérilet. 
C'est un petit dispositif en forme de T qui reste en place au fond de l'utérus jusqu'au retrait. On coupe les fils pas trop court pour qu'ils se plaquent sur la paroi vaginale afin de ne pas gêner votre partenaire. Bien que quand on ne dit rien, ils ne sentent pas ce fil la plupart du temps. 

Personnellement j'ai eu extrêmement mal lors de la pose mais je n'ai pas voulu prendre la prémédication, parfois seul de l'homéopathie suffit. Je m'étais dit je vais serrer les dents un bon coup et ça ira. Mais si c'est à refaire, je prendrai ces foutus médicaments !!
Résultat de recherche d'images pour "sterilet blog"
(source : la cupluneale)

Après la pose ? 
L'utérus peut se contracter après car on l'a chipoté, des spasfons suffisent généralement pour être soulagée. 
On peut avoir de légers saignements aussi. 

Les cycles suivants et qu'est-ce que ça a changé ?
Durant les 6 mois qui ont suivi la pose, je saignais très régulièrement, en dehors des cycles. Vraiment c'était très gênant, je ne savais jamais quand ça arrivait. Plusieurs fois par mois, pendant plusieurs jours... C'était chiant, mais c'était le temps que la muqueuse de l'utérus s'affine. J'avais aussi très souvent mal au ventre, encore plus que sous pilule ou sans contraception. 

Après ces 6 mois, je n'ai plus de règles, plus de saignements impromptus et plus de douleur ! De ce côté la, le rêve ! C'est pourquoi on vous dira d'attendre au moins 6 mois lors d'un changement de contraception. 
Petit bémol, depuis 6 mois j'ai de l'acné : chose que je n'avais jamais eu ! Des boutons douloureux sur les joues, le menton. Génial 
Et important : aucun problème niveau libido. 


Donc en conclu, je suis ravie de ce stérilet, plus de règles, pas d'oubli, pas de bébé, on ne pense même plus qu'on a une contraception,  et même si j'ai de l'acné, il y a trop d'avantages pour que j'en change. 

Sachez que c'est mon expérience personnelle, chaque femme peut réagir différemment à chaque contraceptif, il faut essayer et se donner du temps afin de voir ce qui convient le mieux ! Sachez que quand l'expérience est bonne on en parle généralement pas sur internet alors évitez de lire les témoignages affreux sur les forums. 



Share this:

, , ,

CONVERSATION

6 commentaires :

  1. Hello, moi aussi j'ai passé le cap il y a maintenant plus de 2 ans. J'ai choisi le mirena. Je n'ai pas souffert à la pose, enfin je croyais, mais mon corps lui n'était pas content puisque j'ai failli tourner de l'oeil. La sage femme m'a dit que c'est à cause de l'instrument que mon gynécologue a utilisé, qui ne s'utilise plus beaucoup, d'ailleurs.
    Ensuite, je n'ai pas voulu prendre d'antidouleurs sauf que les "contractions" m'ont poussé à en prendre un.
    Puis tout s'est bien déroulé, plus de règles dès le début. Sauf que depuis 6 mois, mes règles sont revenues tous les 2 mois... Donc pas top.

    J'ai un peu peur de l'enlever quand il le faudra mais bon, maintenant qu'il y est faudra le sortir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Comme quoi vraiment parfois faut écouter son corps et pas sa tête... prendre le temps de se relever !

      Oh oui j’ai tellement peur du retrait ! 😨 et perso je n’en remettrai pas un directement après le retrait

      Supprimer
  2. merci pour ton partage, très bon article <3

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,
    Je voulais réagir à ton article et partager ma propre expérience. D'ici quelques mois (juillet pour être précise), ça fera un an que j'ai mon stérilet (au cuivre). Je ne supportais pas les hormones, du coup on m'a prescrit un stérilet sans hormone. Côté règles, effectivement pendant les huit premier mois, j'ai eu des règles plus longues, le retour de mes douleurs insupportables (c'est là que je me suis rendue compte que mine de rien, la pilule les diminuaient vachement), des pertes beaucoup plus importantes et niveau acné, j'avais l'impression que c'était encore pire... Pour autant, depuis deux mois, je suis revenu à un cycle normal, avec des règles presque aussi longues qu'avant quand je prenais la pilule. Mon acné s'est amélioré, le seul bémol: mes douleurs. J'ai toujours eu des règles douloureuses, mais sans un anti-douleur puissant (doliprane, paracétamol, ça ne me fait plus rien), je suis pliée en deux sur mon lit...Ce qui n'est pas normal. Je soupçonne une endométriose, aussi vais-je passer des test afin de voir si effectivement c'est ça...
    Pour ma part, en ayant pris les médicaments préscrits avant la pose du stérilet, j'ai quand même eu très très mal...au point que le gygy m'a dit que ce n'était pas normal et qu'il voulait savoir s'il continuait ou si on arrêtait. Je pense que cela peut-être dû à l'endométriose si effectivement c'est ce que j'ai..auquel cas, va falloir que je trouve un autre moyen pour me protéger... Voilà
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton partage d’expérience. En espérant trouver l’origine de tes douleurs rapidement.

      Bisous 😘

      Supprimer